Mémoire de l'Indre
Mémoire de l'Indre

Visite du collège de Chatillon-sur-Indre

Nous avons reçu une cinquantaine de collégiens qui venaient visiter le circuit des lieux de mémoire de la seconde guerre mondiale. Deux classes de 3e du collège Joliot-Curie de Chatillon-sur-Indre avaient rendez-vous le matin à la ferme des Rosiers sur la commune de Luçay-le-Mâle pour découvrir comment s’effectuer un parachutage et écouter la triste histoire du parachutage de la Saint-Vincent 1943. Ensuite ce fut la visite de l’ancienne gendarmerie de Saint-Christophe-en-Bazelle pour comprendre le rôle de la gendarmerie durant cette sombre période et aussi parler de ces gendarmes résistants. En fin de matinée, le moulin de Chabris dans son site remarquable pour imaginer la ligne de démarcation et les passages clandestins qui se déroulaient au duit du moulin. Avant de gagner le parc Tourangin pour un déjeuner bien mérité, nos collégiens s’arrêtèrent quelques minutes devant le panneau qui est sur la place Albert Boivin pour écouter l’histoire de cette manifestation interdite du 11 novembre 1942. Durant le repas, madame Paquier, maire adjointe de Chabris, est venue rencontrer les enseignants de Chatillon.


L’après-midi aux Ajoncs une nouvelle étape avec la guerre de l’électricité et les sabotages qui eurent lieu depuis octobre 1942 jusqu’au débarquement. A Dun-le-Poëlier à la Quesnière, on aborda la politique de pacification des nazis et les combats du 11 juin 1944. Enfin le périple s’est achevé en pleine forêt de la Vernusse à la découverte du maquis à son emplacement historique et terminer à la cabane reconstituée des maquisards. Journée chargée, mais apprendre l’histoire de cette période sur le terrain a été profitable. Enseignants et collégiens étaient heureux de cette journée passée dans le nord de l’Indre. 

Au monument de la Quesnière à Dun-le-Poëlier
Au moulin de Chabris, lieu de la ligne de démarcation
Pause déjeuner au parc Tourangin à Chabris

Prochaine activité

La prochaine manifestation aura lieu le vendredi 27 octobre à 18 heure à la Villa Stivalis de Chabris :

Chanter le crime en Berry

Canards sanglants et complaintes tragiques...

Conférence-concert d’environ 1 h 30, comprenant des interventions parlées ou chantées et une abondante iconographie. J.F. HEINTZEN s’accompagne d’une vielle à roue.

La complainte criminelle est vraiment un genre à part : comment imaginer aujourd’hui que l’on puisse chanter les faits-divers les plus sordides? Dans quels buts ? Au nom de quels vils instincts ? Le Canard sanglant préfigure l’audio-visuel moderne : l’œil et l’oreille sont également mobilisés. Diffusé par les colporteurs, il n’use pas de coûteux moyens d’impression. La complainte utilise un air préexistant, un timbre, connu des auditeurs, indiqué par la mention rituelle : sur l’air de…