Mémoire de l'Indre
Mémoire de l'Indre

Visite du collège de Vierzon

Nous avons fait visiter une partie du circuit des lieux de mémoire de la seconde guerre mondiale aux élèves du collège Albert Camus de Vierzon (Cher). Ce sont deux classes de troisième qui sont venues sur le terrain découvrir la vie des maquisards durant l’hiver 1943-1944. Une quarantaine de collégiens qui après avoir visité, le matin, le musée de la Résistance et de la Déportation de Bourges (Cher) ont suivi, l’après-midi, les traces des maquisards dans la forêt domaniale de la Vernusse sur la commune de Bagneux.

 

Qu’est-ce qu’un maquis actif ou combat, pourquoi les jeunes se réfugient-ils dans les forêts, quelles sont alors leurs activités, comment vivent-ils au quotidien, telles sont les questions auxquelles j'ai répondues.

 

La visite de la cabane de maquisard reconstituée a été le moment fort de ces quelques heures passées en pleine forêt et l’imagination de ces adolescents a fait le reste pour remonter le temps. Une expérience enrichissante à renouveler ont déclaré les enseignants dont Catherine Poncelet l’initiatrice de cette journée.

Prochaine activité

La prochaine manifestation aura lieu le vendredi 27 octobre à 18 heure à la Villa Stivalis de Chabris :

Chanter le crime en Berry

Canards sanglants et complaintes tragiques...

Conférence-concert d’environ 1 h 30, comprenant des interventions parlées ou chantées et une abondante iconographie. J.F. HEINTZEN s’accompagne d’une vielle à roue.

La complainte criminelle est vraiment un genre à part : comment imaginer aujourd’hui que l’on puisse chanter les faits-divers les plus sordides? Dans quels buts ? Au nom de quels vils instincts ? Le Canard sanglant préfigure l’audio-visuel moderne : l’œil et l’oreille sont également mobilisés. Diffusé par les colporteurs, il n’use pas de coûteux moyens d’impression. La complainte utilise un air préexistant, un timbre, connu des auditeurs, indiqué par la mention rituelle : sur l’air de…