Mémoire de l'Indre
Mémoire de l'Indre

Chabris

Panneau I 

47°15'35,21"N 1°39'24"E

Bataille du pont – 20 juin 1940
Quelques hommes défendent l’accès du pont, pour permettre le repli l’armée, un combat se déroule durant toute la matinée, infligeant aux militaires allemands des pertes importantes.

Panneaux II et III 
47°15'28,17"N 1°39'55,72"E

La ligne de démarcation et les passages clandestins.
Le Cher sert de frontière entre les zones nord et sud. Des hommes et des femmes se transforment en passeurs, le plus souvent bénévolement. Il existait alors au moulin de Chabris un duit, chaussée pierrée, qui sert de barrage et qui permet de faire passer de façon clandestine des prisonniers évadés, des résistants, des juifs…

 

Panneau IV 
Place Albert Boivin

La manifestation interdite.
C’est la seule manifestation dans l’Indre, de cette ampleur, organisée le 11 novembre 1942, alors que les troupes allemandes envahissent la zone sud.

Panneau V

Les Ajoncs 
47°14'43,06"N 1°42'59,66"E

La guerre de l’électricité.
Comment se pratique un sabotage ? Pourquoi choisir un pylône d’angle ? L’Indre par rapport aux départements limitrophes possède un nombre important de sabotages de pylônes, comment expliquer cela ?

Prochaine activité

La prochaine manifestation aura lieu le vendredi 27 octobre à 18 heure à la Villa Stivalis de Chabris :

Chanter le crime en Berry

Canards sanglants et complaintes tragiques...

Conférence-concert d’environ 1 h 30, comprenant des interventions parlées ou chantées et une abondante iconographie. J.F. HEINTZEN s’accompagne d’une vielle à roue.

La complainte criminelle est vraiment un genre à part : comment imaginer aujourd’hui que l’on puisse chanter les faits-divers les plus sordides? Dans quels buts ? Au nom de quels vils instincts ? Le Canard sanglant préfigure l’audio-visuel moderne : l’œil et l’oreille sont également mobilisés. Diffusé par les colporteurs, il n’use pas de coûteux moyens d’impression. La complainte utilise un air préexistant, un timbre, connu des auditeurs, indiqué par la mention rituelle : sur l’air de…