Mémoire de l'Indre
Mémoire de l'Indre

Conférence de Jean-Paul Thibaudeau

Jean-Paul Thibaudeau, président de l'ASPHARESD, a expliqué durant son intervention, le pourquoi de ces monuments, en décrivant le culte voué aux morts et à la mort à la fin du XIXe siècle et début XXe siècle. Au travers d'exemples, il a dégagé une typologie des monuments en fonction de leur position, de leur forme, mais surtout des symboles qu'ils comportent (Croix de guerre, laurier, palme...). Monuments républicains, religieux, patriotiques, pacifistes, les différents types ont été vus en détail. Pour terminer, il s'est penché  sur ceux de l'ancien canton de Saint-Chistophe-en-Bazelle, en décryptant plus particulièrement celui de Chabris, unique dans son cas sur le département de l'Indre comme il a su si bien le démontrer. De nombreuses questions furent posées, la présence de Jérôme Charraud, le spécialiste de la Grande Guerre dans l'Indre, a permis de renforcer un peu plus les réponses. Le verre de l'amitié, traditionnel, a clôturé cette soirée.

Prochaine activité

La prochaine manifestation aura lieu le vendredi 27 octobre à 18 heure à la Villa Stivalis de Chabris :

Chanter le crime en Berry

Canards sanglants et complaintes tragiques...

Conférence-concert d’environ 1 h 30, comprenant des interventions parlées ou chantées et une abondante iconographie. J.F. HEINTZEN s’accompagne d’une vielle à roue.

La complainte criminelle est vraiment un genre à part : comment imaginer aujourd’hui que l’on puisse chanter les faits-divers les plus sordides? Dans quels buts ? Au nom de quels vils instincts ? Le Canard sanglant préfigure l’audio-visuel moderne : l’œil et l’oreille sont également mobilisés. Diffusé par les colporteurs, il n’use pas de coûteux moyens d’impression. La complainte utilise un air préexistant, un timbre, connu des auditeurs, indiqué par la mention rituelle : sur l’air de…