Mémoire de l'Indre
Mémoire de l'Indre

Fête du vélo

Un petit peloton s'est élancé pour une balade de 25 km. Un seul jeune avait répondu aux appels lancés par les organisateurs : Aubin 11 ans. Par des chemins de terre et des petites routes peu fréquentées, les participants purent découvrir l'histoire des sabotages de la ligne TEMAC aux environs du Haut-Bois mais aussi les circonstances de la mort du maréchal des logis Thévenin le 20 juin 1940 dont le monument est visible en face de la ferme du Haut-Bois. Quelques mètres plus loin l'ancienne chapelle du prieuré de la Fréna, dépendant de l'abbaye de la Vernusse, vendue en 1791 a gardé quelques ouvertures typiques. A l'étape suivante, près des Terrageaux, l'histoire du maquis de Dun fut évoqué, alors qu'aux Souches quelques pierres remarquables furent montrées, provenant sûrement de l'ancienne église de Sembleçay. A Glatigny Hélène Nivet nous narra l'histoire de cet ancien couvent dépendant d'Orsan et pour finir étape au moulin de la Grange que la famille Thibault nous remit en marche. Un très bon après-midi, il manquait juste un peu plus de cyclos !

Prochaine activité

La prochaine manifestation aura lieu le vendredi 27 octobre à 18 heure à la Villa Stivalis de Chabris :

Chanter le crime en Berry

Canards sanglants et complaintes tragiques...

Conférence-concert d’environ 1 h 30, comprenant des interventions parlées ou chantées et une abondante iconographie. J.F. HEINTZEN s’accompagne d’une vielle à roue.

La complainte criminelle est vraiment un genre à part : comment imaginer aujourd’hui que l’on puisse chanter les faits-divers les plus sordides? Dans quels buts ? Au nom de quels vils instincts ? Le Canard sanglant préfigure l’audio-visuel moderne : l’œil et l’oreille sont également mobilisés. Diffusé par les colporteurs, il n’use pas de coûteux moyens d’impression. La complainte utilise un air préexistant, un timbre, connu des auditeurs, indiqué par la mention rituelle : sur l’air de…